Home / Isolation combles perdus / Isolation des combles perdus par soufflage de la laine de verre

Isolation des combles perdus par soufflage de la laine de verre

Isoler les combles permet de réduire jusqu’à 30% sa consommation d’énergie en chauffage. La technique  par soufflage de flocons de laine de verre est la plus adaptée aux combles perdus. En effet, ces types de combles sont difficilement accessibles, et la pose d’isolant en plaques ou en rouleaux s’avère impossible. Une fois avertie de la démarche à suivre et en possession des matériels appropriés, l’isolation des combles perdus par soufflage est à la portée de toute personne disposée à la mettre en place. Toutefois, l’aide d’une autre personne pour utiliser la machine à souffler est nécessaire.

Matériaux et outils

Pour le bon déroulement des travaux, il faut :

  • un cutter, une l’agrafeuse, la machine à souffler
  • des piges, de la laine de verre à souffler, de l’habillage pour la trappe
  • des équipements de protection nécessaires, notamment des vêtements larges et à manches longues, des gants et des masques.

Travaux préparatoires

Avant de procéder au soufflage, on doit :

  • Vérifier l’étanchéité du plancher pour pouvoir agir en conséquence ainsi que sa capacité à supporter l’isolant.
  • Assembler tous les éléments de la souffleuse pour qu’elle soit prête à être utilisée.
  • Ouvrir les sacs de laine de verre dont l’étiquette est à conserver et émietter la laine qu’il contient.
  • Connecter la machine à l’alimentation.
  • Préparer les parois des combles qui vont recevoir les miettes de laine. Celles-ci vont se mettre entre les madriers et remplir toutes les interstices. Pour repérer l’épaisseur  souhaitée de laine à souffler, on utilise des piges qu’on fixe sur les madriers. En effet, la résistance thermique d’un isolant est fonction de son épaisseur.
  • Il est conseillé d’user de planches pour se déplacer pour pallier les chutes éventuelles.

Soufflage de la laine de verre

Pour la réalisation de cette dernière étape, il est important d’éviter les courants d’air et de tenir convenablement la souffleuse.

On met en marche la souffleuse et on commence le soufflage vers les parois opposées à la trappe, par jets réguliers, en veillant à ne pas entasser la laine à un seul endroit.

Si on veut que la laine soit projetée à 2 m, le tuyau doit se trouver horizontalement à 1 m de hauteur. S’il s’avère nécessaire d’uniformiser l’épaisseur de laine à un endroit donné, on y envoie seulement de l’air par la souffleuse.

Pour les endroits avoisinants la trappe, on installe l’habillage avant de souffler.

Le volume de laine utilisé est connu grâce aux étiquettes conservées jusqu’à la fin du soufflage.

Scroll To Top