Home / Financement, crédit & réglementation / Isolation des combles : économie sur la facture du chauffage

Isolation des combles : économie sur la facture du chauffage

Une toiture non isolée constitue la première source de déperdition de chaleur dans une habitation. Autrement dit, la perte de chaleur par le toit est importante car elle représente le I/3 des déperditions thermiques totales de l’habitat. Procéder à l’isolation des combles est donc primordiale compte tenu de l’économie qu’on peut réaliser sur la facture du chauffage et de l’amélioration du confort dans l’habitation. Pour ce faire on peut utiliser les techniques courantes utilisées en travaux d’isolation et choisir l’isolant selon que les combles sont aménageables ou perdus. On peut réaliser les travaux d’isolation lors d’une nouvelle construction ou en rénovation.

Les techniques utilisées pour l’isolation des combles

Pour réussir et optimiser la performance de l’isolation des combles, il faut :

  • Vérifier l’état général de la toiture, particulièrement l’étanchéité à l’air et à l’humidité.
  • Tenir compte de la destination des combles : aménageables ou non.

Pour isoler les combles, on use de mêmes techniques que celles utilisées pour les autres parois de la construction, à savoir :

  • Isolation par l’extérieur ou isolation sur toiture
  • Isolation par l’intérieur ou isolation sous toiture
  • On peut aussi réaliser l’isolation par le plancher ou entre les solives.

Les matériaux utilisés pour isoler les combles

En ce qui concerne les matériaux d’isolation, le choix est large et varié. Il existe :

  • La laine de roche et la laine de verre, les plus utilisés par les français.
  • Le polystyrène expansé et le polyuréthane, dont les performances seront optimisées avec un VMC en complément.
  • Les laines végétales et animales comme le chanvre, la cellulose, les plumes, la laine de mouton, etc.

La performance d’un matériau d’isolation est fonction de l’épaisseur, de la résistance thermique définie en m2.K.W-1 et de la conductivité. Ainsi :

  • Pour les combles aménagés la résistance thermique de l’isolant doit avoisiner le 4.0.
  • Pour les combles perdus, elle doit avoisiner le 4,5.

Les aides éventuelles et quelques prix indicatifs

Le coût des travaux d’isolation est peu élevé devant l’économie de 30% gagnée sur la facture du chauffage. Ce coût peut aller de 2 000 à 10 000 €.

Par ailleurs, depuis le 1er septembre 2014, tout particulier procédant à des travaux d’isolation des combles peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%.

De plus, avec le recours à un professionnel, on peut profiter d’une TVA à taux réduit. (cf: prix isolation des combles)

Scroll To Top